Le Petro devient obligatoire pour obtenir son passeport au Vénézuela

0
1089
passeport venezuela achat petro

Les Vénézuéliens n’ont plus d’autre choix que d’acquérir du Petro dorénavant s’ils veulent obtenir un passeport pour quitter le pays pour le prix de 2 Petros.

De nouveaux projets pour cette crypto monnaie qu’est le Petro

Delcy Rodriguez, vice-présidente du Venezuela, a déclaré durant une conférence de presse que tout nouveau passeport coûterait dorénavant 2 Petros, à savoir l’équivalent de 7200 bolivars souverains.

Ce prix est bien supérieur au salaire minimum des Vénézuéliens puisque ceux-ci ne gagnent que 1800 bolivars souverains par mois. Ce nouveau prix significatif va naturellement endiguer le phénomène de fuite du pays pour ses habitants qui ne s’en sortent plus dans cette crise économique et humanitaire… Du moins, dans une démarche légale.

Si l’on pouvait encore en douter, le gouvernement a aussi annoncé mettre en place une nouvelle unité de police, dont l’objectif sera de lutter contre la migration en parallèle de cette augmentation du prix du passeport et de l’obligation de le payer en Petro.

pour rappel, le Petro est la crypto monnaie mise en place par le gouvernement depuis février et qui a officiellement été lancée durant la semaine passée par M. Maduro, actuel président du Venezuela.

« Bienvenue à Petro ! Il est venu renforcer le programme de relance économique et révolutionner la crypto-économie mondiale en tant que nouvelle forme d’échange commercial, financier et monétaire. »

Cette annonce est arrivée en parallèle de celle du rattachement de la nouvelle monnaie nationale mise en place pour endiguer le phénomène d’inflation, et par ailleurs rattachée au prix du pétrole comme le rapporte Coindesk.

Le pays est en pleine mutation économique depuis plusieurs mois puisque le président impose aux différentes institutions et entreprises de suivre le mouvement de démocratisation du Petro, passant par les universités, les banques, le système de retraite ainsi que de rémunération et nouvellement l’achat du passeport.

De son côté, les États Unis interdisent et bloquent toujours l’utilisation du Petro dans le commerce en justifiant que le Petro avait pour but de contourner les sanctions à l’encontre d’un pays qui ne respectait pas les lois internationales. Les États-Unis envisagent d’ailleurs de mettre en place de nouvelles sanctions contre le Venezuela en interdisant la vente de logiciels américains aux habitants de ce pays controversé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here